PROVENSOL | CAUCHEMARS
Accueil > Brèves > Un projet mégalo implique l’anéantissement d’environ 2000 hectares de bocages (...)

Notre Dames des Landes près de Nantes

Un projet mégalo implique l’anéantissement d’environ 2000 hectares de bocages et terres fertiles et habitées.

Information dans le Pays d’Arles le 11 décembre 2010

lundi 29 novembre 2010, par Forum Civique Européen

Depuis presque cinquante ans, une menace pèse sur les habitants de plusieurs communes du nord de la région nantaise : la construction à Notre Dame des Landes (voir carte ci-contre) d’une gigantesque plateforme aérienne. Des luttes conséquentes menées entre autres par des paysans ont permis de repousser ce projet sans jamais l’annuler. Le réveil du monstre a eu lieu au début des années 2000. Sous prétexte de développement d’une métropole Nantes-Rennes-St Nazaire, ce mégaloprojet implique l’anéantissement d’environ 2000 hectares de bocage et de terres agricoles fertiles et habitées.

La réalisation de l’aéroport nécessite de maîtriser tant le ciel, la mer que la terre (agrandissement du port de St Nazaire, nouvelles autoroutes, etc...) De mascarades de débats publics en opérations d’intimidation des populations locales, le projet avance à grands pas sans être encore inévitable.
C’est pourquoi une délégation de cinq personnes impliquées dans la résistance à l’aéroport de Nantes-Notre Dame des Landes viendront le samedi 11 décembre 2010 à la ferme du Mas de Granier, LONGO MAI à 13310 St Martin de Crau. Ils et elles viendront faire le point sur leurs luttes, les enjeux de ce projet, les moyens d’étendre cette résistance grâce à de nombreuses rencontres partout en France.
"Ce sera aussi l’occasion pour nous tous et toutes d’évoquer nos combats pour enrayer l’extension du mensonge qui consiste à organiser de grandes messes écologico-institutionnelles tout en dévorant les terres agricoles, ici dans les Bouches du Rhône" mentionne le tract d’invitation.
Le rendez vous dans le Pays d’Arles est donné lors d’un buffet paysan à la ferme du Mas de Granier, Caphan, 13310 à St Martin de Crau a partir de 18h. Il est recommandé de s’inscrire préalablement. (LMCRAU@wanadoo.fr resp 04 90 47 27 42)

NB :

Communiqué de presse du CéDpa (Collectif d’élus Doutant de la pertinence de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes)

Jeudi 25 novembre 2010

Enquêtes publiques à Notre Dame des Landes

L’enquête publique sur l’aménagement foncier lié au projet d’aéroport se déroule à Notre Dame des Landes avec un déploiement de forces de l’ordre injustifié et de plus en plus impressionnant ; les citoyens n’ont pas de libre accès aux registres de cette enquête.

Le Collectif d’élu(e)s Doutant de la pertinence de l’aéroport dénonce cet état de fait, apporte son soutien au maire de Notre Dame des Landes et demande à Monsieur le Préfet de faire en sorte que chacun puisse s’exprimer sur les registres.

Il demande aussi aux décideurs locaux et nationaux de reconsidérer sérieusement ce projet : son utilité n’a jamais été démontrée et sa justification est de plus en plus problématique dans les conjonctures économique, financière, sociale et environnementale actuelles ;

Il exige que les solutions alternatives proposées par les associations soient enfin étudiées avec indépendance et que cessent les mensonges de tous ordres (saturation, sécurité des nantais, emplois promis, etc.).

Contact :

Geneviève Lebouteux 06 75 40 32 79
Françoise Verchère 06 73 37 67 76
Isabelle Loirat 06 62 73 04 88
Agnès Belaud 02 40 57 39 13

Notre Dames des Landes

4 Messages

  • Si vous voulez en savoir plus sur la lutte contre ce projet démentiel :
    http://acipa.free.fr : site de l’ACIPA : Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes

    Et celui du collectif d’élus : http://aeroportnddl.fr/

    repondre message

  • Pompe a fric pour le contribuable ! 29 novembre 2010 20:06, par Velo route

    Jacques Auxiette (Pays-de-Loire) et son compère Ayrault (Maire de Nantes) soutenu par son ami Fillon, ont projetés 250 millions pour un aéroport inutile à Notre Dame des Landes, quasiment de la même taille que Roissy en superficie, alors que l’actuel aéroport (Nantes - Atlantique) qui pourtant attire des passagers des départements voisins ainsi que ceux non limithrophes, ne traite que 2. 8 millions de passagers par an. Un aéroport plus petit que Nantes - Atlantique en superficie, à San Diego en Californie, traite 18 millions de passagers avec la même longueur de piste ! Tout cela pour renvoyer les nuisances sonores sur les autres 20 kms plus loin tout en graissant la patte des lobbies du BTP ! Vinci est supposé mettre 300 millions avec retour a la bonne fortune pour soi - disant rembourser l’avance des collectivités locales qui seront obliger d’emprunter 115. 5 millions d’euros sur 30 ans, c’est-à-dire entre 150 et 200 millions d’euros au total en fonction du taux d’intérêt (2 a 4%) de l’emprunt. D’où viendrons tous les autres passagers nécessaires pour que cet aéroport ne soit pas une constante pompe à fric pour le contribuable quand on sait que Nantes - Atlantique sans gros investissements à rembourser, seraient déficitaires sans les recettes des parkings qui s’élèvent à 23 % des rentrées totales d’argent de l’aéroport. L’état dont les caisses sont soi - disant a vide va mettre 135 millions d’euros pour un projet inutile.

    repondre message

  • terres agricoles fertiles .

    Ah bon !!! Pourquoi la localité s’appelle-t-elle Notre-Dame des Landes ?

    repondre message

Répondre à cet article

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional