PROVENSOL | CAUCHEMARS
Accueil > Evènements > Pour la République Sociale - un trait d’union de gauche ?

Arles

Pour la République Sociale - un trait d’union de gauche ?

Université d’été de "Pour la république sociale" (PRS)

lundi 4 juillet 2005, par Forum Civique Européen

Les collectifs Pour une République Sociale (PRS) viennent d’inaugurer leur université d’été les 1,2 et 3 juillet, en Arles. Issu de la mouvance progressiste qui s’est prononcée contre la Constitution Européenne du 29 mai dernier, ce rassemblement tente de fédérer un certain nombre de forces constitutives de l’opposition implicitement ou explicitement engagée contre la mondialisation libérale.( ATTAC, Verts, gauche socialiste, PC, confédération paysanne, LO, LCR etc...).

Cette initiative unitaire a pour projet de clarifier les positions et d’entreprendre un débat politique axé sur la rupture avec le système en vigueur, à droite comme à gauche. Un certain nombre de personnalités de cette gauche encore virtuelle ont cherché à définir le cadre de sa réalisation : Melanchon, Nikonoff, Bové, Buffet, Rousseau, Zucarelli, Michel, Besancenot...De leurs interventions nous publions celle du porte-parole de la LCR qui nous parait résumer la dynamique unitaire et la radicalité des Comités du NON.

L’intervention de Besancenot dans son intégralité

Nous retrouvons dans son propos la formulation d’une alternative anti-capitaliste qui donnerait à la gauche des organisations de masse une autre perspective que celle de l’alternance traditionnelle . « Les gouvernements passent, le libéralisme reste »...
Contre cette réitération compulsive d’une politique qui ne fait que renforcer la stratégie du capitalisme néo-libéral, s’impose l’urgence d’occuper l’espace laissé vacant par une gauche complice qui n’a jamais cessé de la cautionner. Il est urgent de changer, ici et maintenant, le rapport de forces. Et pour ce faire, lutter pour une nouvelle répartition des richesses, lever tous les secrets bancaires, supprimer les paradis fiscaux, garantir un juste salariat, interdire les licenciements et les délocalisations crapuleuses, refuser l’internationalisation du profit, la gestion prédatrice du tiers-monde par l’OMC et les institutions financières de Bretton-Woods, appliquer la loi de réquisition des logements, construire un habitat social vivable, régulariser les sans -papiers, garantir le contrôle populaire sur tous les secteurs de la vie économique, abolir toutes les mesures de restriction des acquis sociaux...Le texte de Besancenot ouvre un champ de militance active capable de redonner un sens à cet espoir trop souvent galvaudé de ce que l’on continue de qualifier de Gauche, par habitude, par simple habitude de symétrie.

Jean Duflot

Programme détaillé sur www.pourlarepubliquesociale.com

Répondre à cet article

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional