PROVENSOL | CAUCHEMARS
Accueil > Bienvenue sur JournArles > PROVENSOL > Agir aujourd’hui, la crise est encore devant nous ...

PROVENSOL

Agir aujourd’hui, la crise est encore devant nous ...

PROVENSOL - une monnaie complémentaire pour la Région PACA

vendredi 27 juillet 2012, par Forum Civique Européen

La mise en place d’un instrument de paiement régional...L’urgence d’agir et de prévenir est évident. Trop d’indices nous y obligent : crises financières à répétition, crise écologique, crise de la gouvernance européenne et de la démocratie, etc...
La création de monnaies complémentaires ne va pas résoudre en soi tous ces problèmes mais permettra de réfléchir et d’agir au cœur du système qui nous gouverne. Les monnaies complémentaires sont la preuve qu’un autre développement, un autre avenir est possible.

«  Cette fois-ci, nous avons la chance de façonner nous-mêmes ce développement. Nous en savons assez sur la monnaie et l’inconscient collectif pour évaluer les options disponibles. » écrit Bernard Lietaer dans la « Monnaie du futur ».

On aimerait donner raison à Bernard Lietaer, [1] mais on doit constater qu’il y a beaucoup trop de gens qui payent des loyers élevés, des mensualités de divers contrats de location-vente, des remboursements de crédits à la consommation... Trop nombreux sont transformés en esclaves du crédit, fortement engagés dans ces contraintes à répétition.

Une monnaie complémentaire n’a de viabilité que lorsqu’elle est largement partagée.

Il faudra être assez nombreux. La réussite d’une telle initiative dépend de cela.

Nous vous invitons de participer activement à la mise en place d’un nouveau instrument de paiement régional. Le PROVENSOL. Riche de l’expérience de beaucoup d’autres nous vous suggérons d’agir comme suit :

1) Participer à la diffusion des brochures LA FACE CACHÉE DE LA MONNAIE ; surtout du numéro 3 : FACE A LA CRISE, CRÉONS DES MONNAIES COMPLÉMENTAIRES. Sa diffusion peut procurer sans peine un peu d’euros de poche en attendant le PROVENSOL.

2) Adhérer au PROVENSOL en remplissant le formulaire d’adhésion à la fin de l’article. Envoyer cette feuille d’inscription dûment remplie et signée à l’Association JOURNARLES, Maison de la Vie Associative, Boulevard des Lices , 13200 ARLES.

3) Inviter les auteurs à venir faire une projection débat au sujet de la monnaie.

4) Solliciter des ONG à diffuser auprès de leurs amis et via Internet ce texte en appelant à adhérer au projet du PROVENSOL.

5) Verser sur le compte PROVENSOL un montant pour affirmer, appuyer et encourager la création du PROVENSOL. Envoyez les chèques avec la mention
PROVENSOL à journArles ou faites un mandat par virement électronique sur le compte NEF- PROVENSOL,Crédit Coopératif, Avignon
IBAN : FR76 4255 9000 3341 0200 2702 624 Code BIC : CCOPFRPPXXX

Si ce projet, par trop peu d’adhérents ne peut pas voir le jour, les montants versé seront mis à disposition pour favoriser des initiatives déjà existantes de monnaie locales en Provence.

Pour lire et visionner sur écran télécharger en activant le lien ici. Pour la version à reproduire librement en qualité d’impression envoyer un courriel à journarles[at]wanadoo.fr

D’ici quelques jours il sera possible d’adhérer directement sur ce site et d’une manière informatique à l’association PROVENSOL. Le module est en route.

Pour le moment il faut passer par une inscription par courrier.

Recto, respectivement page 1 du formulaire d’adhésion.
Verso respectivement page 2 du formulaire d’ahésion

--------------------------------------------------------------------------------------------

Trois étapes nous séparent de la mise en place du PROVENSOL :

I) être plus de 800 habitants de la région pour créer l’association PROVENSOL.

II) Atteindre une masse critique d’au moins 30 000 adhérents.

III) Faire adhérer quelques municipalités, institutions ou organismes régionaux.

Au marché paysan d’Arles, Sébastien vient acheter chez René, agriculteur bio près de Maussane une salade, trois concombres et cinq tomates. Il reçoit de René le numéro de compte en cinq chiffres. Dès qu’il connaît la somme due, Seb appelle son compte PROVENSOL, l’ouvre grâce à son mot de passe et tape sur le clavier de son mobile le numéro de compte de René et le montant à transférer. Il valide la transaction. Automatiquement René est averti par SMS du montant versé par Seb.
Sébastien continue ses achats chez le boulanger Patrick. Un peu plus tard, au supermarché, il trouve des poires au rayon légumes et fruits régionaux. Depuis qu’il peut payer avec le PROVENSOL, il se fournit aussi de temps à autre dans ce rayon. Sachant qu’il n’y a pratiquement aucune instance qui contrôle l’origine réelle de ces
poires, il fait désormais confiance puisqu’à la caisse, il peut payer depuis peu les roduits régionaux avec son portable. Il sait que le change en € du PROVENSOL est tel, qu’il n’est pas avantageux pour le supermarché de tricher sur les origines. Le gérant du supermarché utilise ces unités de paiement pour les producteurs régionaux.

info portfolio

Notes

[1ancien Banquier central, co-concepteur
de l’euro, voir aussi Editions Yves Michel : Au coeur de la monnaie et Margrit Kennedy et Bernard Lietaer, Monnaies régionales, De nouvelles voies vers une prosperité durable

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional