PROVENSOL | CAUCHEMARS

Il est temps de comprendre le mécanisme de la dette

Le crédit et son intérêt

A commander auprès de journArles, dans les librairies ou à télécharger ici en bas de la page

lundi 18 juillet 2011, par Forum Civique Européen

Les explications accessibles par tous et chacun de la monnaie et sa création, qui rappellent régulièrement qu’elle est issue du rien, dans un contexte ou la majorité des médias continue à utiliser le jargon économique des initiés, connaissent un écho très favorable. La petite brochure de LA FACE CACHEE DE LA MONNAIE N° 1 au prix d’1 €, coéditée par les éditions Yves MICHEL et JournArles vient même d’être traduite en anglais. Elle sera bientôt disponible en portugais, allemand et bambara.

LA FACE CACHÉE DE LA MONNAIE N°1 permettait de comprendre facilement l’inimaginable, c’est à dire la création de l’outil de mesure de la valeur des marchandises et des services, qui en même temps facilite l’échange. Cet outil sort du néant, du rien : EX NIHILO disent les "savants" pour cacher cette simple vérité. Les billets de banque et les pièces de monnaie sont créés du néant. Certes, il faut de l’encre, du papier et une imprimante ou un peu de métal et une presse. Cette monnaie permet ensuite même d’être stockée comme richesse et ainsi se transformer en pouvoir.

La brochure N°2 dissèque d’une manière concise et amusante le crédit et son intérêt. L’histoire intitulée « L’Île des naufragés », dans la brochure numéro un décrit l’introduction de la monnaie et l’arnaque possible de l’étalon or, puisque la monnaie n’avait sur cette île – et par conséquent dans nos sociétés – aucunement besoin d’un étalon or. Elle ne doit pas être convertible en or et elle fonctionne quand même. Cette pseudo garantie de la valeur ne sert qu’à justifier « psychologiquement » l’intérêt. « Je vous prête mon or en forme de billets, je renonce par billets interposés à ma richesse, alors il faut me donner une rémunération pour ma générosité... ». Et voilà, nous sommes déjà au cœur de la nouvelle brochure. LA NUMÉRO DEUX qui pose la question « Mais qui a bien pu inventer l’intérêt ? »
Aujourd’hui, en pleine crise de la finance privatisée, il est urgent de comprendre, de repenser et de rediscuter les fondements du système du crédit et de le transformer.

Les erreurs et fautes inhérentes au système monétaire ne sont pas connues par les citoyens.

C’est la raison d’être de ces brochures La face cachée de la monnaie. La monnaie est un bien commun. Un bien public. Un outil d’échange qui appartient partout à chacun et chacune de la même manière. Mais les règles de la création monétaire, les règles de la création du crédit sont appliquées mais cachées derrière un tabou et derrière l’opacité et permettent la transformation du crédit et son intérêt en matrice de domination monétaire détruisant sournoisement la démocratie. Ainsi la démocratie se laisse enfermer depuis trop longtemps dans cette économie rendue incompréhensible par les mots des économistes au service et à la grâce des détenteurs de capitaux de plus en plus puissants.

La matrice monétaire actuelle

autrement dit la régulation du crédit porte en lui une dynamique de croissance phénoménale. Il permet la construction de pistes de ski au milieu du désert. Nous assistons à la destruction de la planète par la déforestation, le pillage des matières premières, l’érosion de la biodiversité, la désertification, la pollution et la genèse de l’irréparable.
L’expérience et le savoir de milliers de générations de nos ancêtres sont aujourd’hui soumis à la privatisation par cette matrice monétaire.

Son fonctionnement arrache au bien commun

tout ce qui est gratuit ou ce qui ne peut avoir de prix : le sol, le sous-sol, les plantes, les animaux, les semences à travers la brevetabilité du vivant, l’eau, et si la pollution dans les villes s’accentue encore plus, bientôt même l’air.

Le crédit et son intérêt, selon le mode d’emploi actuel, oblige à élargir continuellement la sphère marchande à tous les services publics et tous les domaines de l’existence. Il impose un titre de propriété même aux plus petites des choses comme les gênes et les nanoparticules.

Les façades brillantes d’une société superficielle et gadgetisée veulent nous faire croire que nous vivons dans le plus libre des mondes possibles, mais elles cachent de moins en moins l’enfer que nous vivrons comme esclaves du crédit.

TELECHARGER LA BROCHURE No2

L’EMISSION AGRICULTURE ET FRIC RADIO 3DFM du mois de juin 2010 présentant la première partie de la brochure numéro 2 de la Face cachée de la monnaie : LE CREDIT ET SON INTERET peut être écouté ou téléchargé par simple clic sur ce lien


Acheter la brochure La Face cachée de la monnaie n°2

Commande minimale 5 exemplaires.
PAF dégressif avec le nombre d’exemplaires commandés.

Nombre d’exemplaires
PAF incluant frais de port



Commandez La face cachée de la monnaie n°1
Commandez La face cachée de la monnaie n°3 - Face à la crise, créons des monnaies complémentaires - PROVENSOL

NB : Admettons que vous souhaitiez acheter 10 brochures n°1, 20 brochures n°2 et 50 brochures n°3, nous vous recommandons de payer au tarif de 80 exemplaires et de le préciser dans le message attaché à votre commande.

P.-S.

Le texte de la brochure no 2 "Le crédit et son intèrêt" se base d’une manière importante sur les travaux du juge constitutionnel allemand Dieter Suhr (1939-1990) en utilisant la traduction française de Peter Knauer "Une faute structurelle de notre systeme monétaire ?" Les dessins de cette brochure ont été réalisés par CHRISKE - Christian Kessler - à l’exception du dessin de Morpheus sur la quatrième de couverture qui est issu du court métrage THE MEATRIX (voir bibliographie). Si malgré nos efforts vous trouverez dans ce texte des mots et notions inconnus, essayez de consulter les explications de Wikipedia sur Internet et surtout dites le à nous : bureau@journarles.org

2 Messages

  • LE CREDIT ET SON INTERET 25 juillet 2011 14:59, par Le Croquant

    Bonjour

    Le jour que la majorité comprendra que ce n’est pas par un changement politique, mais par un changement radical de l’économie basée sur la monnaie que nous pourrons faire une véritable évolution (je dis bien évolution et non pas révolution. Révolution l’on part d’un point pour revenir au même point. Ce que démontra toutes les révolutions. L’on veut bannir un pouvoir de domination d’une minorité de privilégiés sur la majorité sociale et on le remplace par une domination de privilégiés, de différente couleurs : bourgeois, gouvernements dits révolutionnaires..., sur la majorité sociale. Le point à fini son cycle de révolution autour du monde social.)

    Cette évolution économique, donc en suivant sociale et politique. Cette évolution économique peut se faire par l’abolition totale de la monnaie sous n’importe quelle forme. Elle peut être remplacée par le travail. Mais pas le travail comme il est entendu et pratiqué dans la société capitaliste. Mais sur un travail ou chacun le ferait selon SES CAPACITES, SES MOYENS, SES POSSIBILITES, SES CONNAISSANCES avec PLAISIR et JOIE dans l’intérêt de son développement personnel, son bien être et en accord avec le bien-être et le développement social ayant comme lien fondamental la SOLIDARITE.

    Une utopie est quelquechose qui n’est pas encore réalisée MAIS PAS IRREALISABLE.

    repondre message

    • LE CREDIT ET SON INTERET 13 décembre 2011 16:17, par Aries

      Bonjour

      Une belle idée de supprimer l’argent, ce n’est pas une utopie, ça a déjà existé....

      Il ne faut pas oublier une dimension importante dans le système actuelle qui est la nature humaine. Pourquoi certaines personnes veulent être plus riches que d’autres ? Tout le monde ne rêve-t-il pas de gagner au loto ? Etre riche et posséder des biens n’est-il pas un critère de réussite pour beaucoup ? A-t-on tous envi de nous lever le matin pour aller travailler ?

      Il faut donc deux évolutions parallèles, celle des pensées, celle de l’évolution du système monétaire pour arriver à sa disparition. Je pense donc qu’Il faut voir l’objectif en termes d’étapes intermédiaires. Il y a des solutions, en particulier en changeant le paradigme financier....

      L’humanité est-elle prête pour évoluer ? J’ai l’impression qu’il y a des signes positifs. Vos publications en sont un exemple.
      Merci

      repondre message

Répondre à cet article

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional