PROVENSOL | CAUCHEMARS
Accueil > Plateforme associative > LAÏQUES & UFAL > Charlie-Hebdo, abonnement rompu

Affaire "Siné-Val"

Charlie-Hebdo, abonnement rompu

Siné Censuré : NON !

mercredi 20 août 2008, par Laïques

Dans sa lettre de rupture d’abonnement, un méridional présente ses arguments qui l’ont poussé à cette décision. En accord avec une partie des idées de Philippe Val, il refuse le manque de pluralisme des idées au sein de l’hebdo et la censure du directeur, tout en n’avalisant pas certains de ses détracteurs.

Résiliation d’abonnement
(cause : affaire Val-Siné)

Madame la Responsable des Abonnements,
(copie à la Rédaction),

Par la présente, je résilie mon abonnement à Charlie-Hebdo. (...)

Ami de feu Xavier Pasquini, laïque, je m’étais abonné à Charlie-Hebdo, plutôt que de l’acheter irrégulièrement en kiosque.

Sur la défense de la laïcité, je suis en accord globalement avec Philippe Val, Cavanna, les collègues de ProChoix...

Par contre, depuis des mois, je ne suis pas du tout en accord avec certaines attitudes de Philippe Val.

Val change d’avis sur ATTAC, sur Israël-Palestine, etc. c’est son droit le plus strict.
Et s’il écrit son point de vue, c’est sa liberté.
Mais, il n’est pas nécessaire de diaboliser les opinions différentes et-ou de gêner leur expression.

Et mon désaccord avec le "nouveau" Val ne m’a pas fait rejoindre pour autant ses détracteurs (Acrimed, PLPL, CQFD, etc.). (...)

L’attitude de Val pendant la campagne du référendum sur le TCE m’a surpris : une peur que Charlie devienne une tribune du "Non". Je préfère nettement l’attitude du fondateur de l’hebdo Marianne (pro-Oui) qui favorise le débat dans son journal.
Je suis un lecteur qui apprécie le débat contradictoire.

L’attitude excessive de Val face à la condamnation (légitime) de Patrick Font m’a déplu.

Mais je m’accommodais du côté "autoritaire", excessif, "maître-penseur" de Val, certains de ses textes (ou parties) malgré tout m’intéressaient. Et puis, SURTOUT il y a le reste du journal : Caroline & Fiametta, Cavanna, Fischetti, Mercier, Luz, Polack, Luce, etc.

Et puis, il y a eu "l’affaire Siné", qui est une attitude inacceptable, dans le style "stalinien".
Comme Gisèle Halimi, je ne suis pas un inconditionnel de Siné, mais il m’a souvent fait rire, à la manière de l’ancien Charlie-Hebdo, "chansonnier".

Il faudrait ré-écouter les prestations Val-Font qui n’étaient pas très "légères".

Les arguments de l’avocate m’ont touché : en droit, on ne peut rien reprocher à la chronique de Siné.

Je suis partiellement en accord avec le discours de Edwy Plenel : il faut lire le texte et non pas l’interpréter, les sous-entendus qu’on "percevrait" (pas d’accord avec Plenel et son obsession du social qui lui fait oublier les principes laïques). Et le travail de MediaPart.fr permet aussi de lire les pièces du dossier du Siné condamné (légitimement) pour antisémitisme.

Plenel est obsédé par le social et Val oublie le social, deux travers.

On voit la complexité du personnage Siné, capable de propos de bistrot totalement condamnables, ET de réflexion sur plusieurs pages qui ont fait changer d’avis la LICRA sur son compte.
Tous les pro-palestiniens n’excusent pas les terroristes fachos du Hamas (même si beaucoup trop le font).
La traduction régulière en français des articles du quotidien israëlien Haaretz nous montrerait des critiques sans concession (que l’on condamne en France politiquement correcte).

Quand on voit que la rumeur sur le mariage de Sarko Junior a été colporté par un responsable de la communauté juive (sources : Libération, Nouvel Obs), cela fait sourire sur le sérieux de l’accusation contre Siné.

Ne pas toucher à ce que les gens sont, dit Val.
Sans doute personne à Charlie-Hebdo ne s’est moqué de la petite taille de Sarko ?

Les autres désaccords Val-Siné : Clearstream (mais le copain avocat de Charlie-Hebdo, Me Malka, est aussi avocat de Clearstream, qui, a certes, droit à un avocat). Attention à la confusion des genres et à l’affectif. Que l’on doute du travail de Denis Robert, soit. Mais cela n’oblige pas à faire cause commune avec Clearstream, ni de gêner l’expression des défenseurs de D. Robert.

Je ressens que cette chronique de Siné, pour Val, a été l’occasion de régler un passif de désaccords avec Siné.

Siné n’est pas souvent d’accord avec Val. Et alors ?
Le pluralisme de la pensée est-il possible à Charlie-Hebdo ?

Mes réflexions estivales me font prendre cette décision réfléchie :
résilier mon abonnement, vieux d’une dizaine d’années.

En espérant re-trouver un Charlie-Hebdo pluraliste,
où des opinions divergentes peuvent s’exprimer,
avec des excès et des réflexions poussées.

Cordialement à toutes et tous, Val compris.

Un lecteur méridional

http://www.laicite.biz

Répondre à cet article

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional