PROVENSOL | CAUCHEMARS
Accueil > Dossiers de JournArles > Pollution et incinération > Pollutions répétées occasionnées par MITTAL-ARCELOR

Golfe de Fos

Pollutions répétées occasionnées par MITTAL-ARCELOR

Lettre à la direction de MITTAL-ARCELOR par l’Association de Défense et de Protection du Littoral du Golfe de Fos

mardi 22 janvier 2008, par Forum Civique Européen

L’Association de Défense et de Protection du Littoral du Golfe de Fos dénonce les pollutions accidentelles répétées occasionnées par MITTAL- ARCELOR. Des photos qui parlent d’elles-même.

Monsieur Sandon,

Je me permets de vous faire parvenir ces photos d’un incident qualifié par le communiqué de presse envoyé aux médias une fois de plus de ″bénin″ par la direction d’Arcelor.

Ces phénomènes ″bénins″ ont été hélas, assez réguliers au cours de l’année précédente et l’année 2008 semble bien commencer.
Notre première photo montre à 10h 32 un dysfonctionnement sur un haut fourneau (apparemment le n°1) et le nuage ″bénin″ de pollution qui en résulte.

La seconde série de 3 photos prises à 10h54, de plus loin, montrent un panache important de pollution qui s’étend sur le golfe dans la direction de Martigues Lavera et la cote Bleue.
Un tel panache, même si on ne peut le juger qu’en apparence ne semble pas si inoffensif que les responsables d’Arcelor sembleraient vouloir l’affirmer.
Ces nouveaux témoignages bien que visuels, prouvent une fois de plus s’il en été encore besoin, la pollution que nous subissons régulièrement tout au long de l’année, pollution que nous ne cessons de dénoncer, bien que parfois certains événements ″bénin″ comme celui survenu semblerait il, le mardi 8 qui a été passé sous silence par les médias régionaux, mais dont nous avons pu nous en procurer les détails par la presse d’un département voisin.

Les pompiers présents sur le site du groupe sidérurgique Mittal Arcelor de Fos-sur-Mer sont intervenus mardi soir, vers 18 heures au département haut fourneau aciérie. 50 m³ d’eau se sont déversés dans la cuve lors d’une coulée de fonte. Ce mélange produit de l’hydrogène, ce qui est très explosif. L’ordre de précaution d’évacuation a donc été donné pour éviter tout risque de danger pour les employés. Ce n’est qu’à 21 heures que tout risque d’explosion a été écarté et que l’alerte a été levée. C’est le deuxième incident de ce type en quelques mois
sur le site haut fourneau.

Monsieur Sandon, avez-vous été informé de ce fait ? pourquoi ce dernier n’a pu être édité dans la presse locale (censure) ?

Je me dois aussi de vous informer sur les fortes odeurs de gaz de cokerie, ou autres signalées dans la journée du 17 par des habitants de Port de Bouc.

Merci de prendre acte de nos témoignages et de le répercuter à qui de droit

Veuillez accepter mes sincères salutations.

Pour ADPLGF
Le Président
Daniel MOUTET

Association de Défense et de Protection du Littoral
du Golfe de Fos
Siège social : 40 rue de la Palombière 13270 Fos sur Mer 06 86 55 43 37
Bureau : 22 avenue Jean Jaurès 13270 Fos sur Mer 04 42 05 46 49
e-mail : adplgf@orange.fr
Site internet : www.gazdefos.com

ANNEXE POUR COMPLETER L’INFORMATION

Lakshmi Mittal, multimilliardaire de l’acier

Lakshmi Mittal (Sipa) Lakshmi Mittal, troisième fortune mondiale, a dévoilé son coup le plus audacieux : une offre de 23 milliards de dollars pour s’emparer du principal concurrent de son groupe sidérurgique.
Ce self-made man indien, qui a récolté des milliards en menant la danse dans la consolidation de l’industrie de l’acier, affirme que son offre sur Arcelor marque un tournant, créant un colosse qui contrôlera 10% des volumes mondiaux.
***
Lakshmi Nivas Mittal, du nom de la divinité hindoue de la prospérité et de la richesse, a fait ses premiers pas dans l’industrie de l’acier quand d’autres s’en dégageaient.
Son parcours a tous les ingrédients d’un roman à succès. Il est né dans un village du Rajahstan dépourvu d’électricité et a commencé à travailler dans la petite entreprise sidérurgique de son père à Calcutta.
Adepte du yoga, Mittal a fait fortune en transformant les aciéries dans le monde en fontaines d’argent via des baisses de coûts, des synergies et la vente de produits à forte valeur ajoutée sur un marché toujours plus demandeur.

25 milliards de dollars

Forbes.com affirme que Mittal pèse actuellement 25 milliards de dollars, un chiffre seulement dépassé par le fondateur de Microsoft, Bill Gates (46,5 milliards) et par celui de Berkshire Hathaway’s, Warren Buffett et ses 44 milliards.
Toutefois, l’homme fuit les mondanités bien que son mode de vie fasse les gros titres de la presse. En 2003, il aurait déboursé 70 millions de livres sterling pour s’emparer de la maison la plus chère de Grande-Bretagne.
Son succès a pris corps après qu’il a abandonné l’atelier familial pour ouvrir une usine en Indonésie en 1976, alliant une main-d’oeuvre bon marché à la meilleure technologie.
Il se tourne vers Trinidad dans les années 80 lorsque de nombreux groupes se débarrassent de leur activité dans la branche. C’est à cette époque qu’il commence à s’emparer des anciennes usines d’Etat en Union Soviétique et dans les anciens pays du Bloc de l’Est.
Mittal a suscité la controverse en 2001 lorsque le Premier ministre britannique Tony Blair s’est exprimé en faveur du rachat de la plus grande aciérie de Roumanie, peu après que Mittal eut versé 125.000 livres au Parti travailliste.
Le scandale a rendu le multimilliardaire encore plus méfiant envers la presse, d’autant plus qu’il a été incapable d’éviter la publicité générée par sa fortune.

Une entreprise familiale

L’appétit énorme de la Chine pour les métaux a fait exploser les prix, ce dont Mittal a profité ces dernières années.
Le ressortissant indien a renforcé sa position de numéro un de l’acier en 2003 avec la consolidation de ses activités dans un groupe coté en bourse, Mittal Steel, dont il est le président-directeur général.
L’entreprise a pris sa forme définitive avec la fusion entre LNM Holdings et Ispat International, dont la famille détenait 77%, avant de lancer une offre sur la société américaine ISG.
Mittal et sa famille contrôle 88,6% de Mittal Steel, avec ses deux enfants étroitement imbriqués dans la direction du groupe. Le fils Aditya est le président de l’entreprise et directeur financier tandis que la fille Vanisha dispose du titre de directrice. Leur participation dans Mittal Steel reculera à 51% si l’offre sur Arcelor réussit. (Avec Reuters)

Source

Répondre à cet article

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional