PROVENSOL | CAUCHEMARS
Accueil > Plateforme associative > NACICCA > La Camargue et la Crau en danger...

NACICCA

La Camargue et la Crau en danger...

Première lettre d’information de l’association NACICCA

vendredi 1er juin 2007, par ab (JournArles)

Il y a moins d’un mois que nous nous sommes réunis pour évoquer
l’urgence de créer une association militante pour lutter contre la destruction
de notre environnement et sauvegarder notre qualité de vie. Et déjà,
cette association est née, elle est apparue à l’évidence plus vite qu’un incinérateur
en bordure de Crau !
Chers lecteurs, nous vous présentons aujourd’hui la première Lettre
d’Info de l’association NACICCA. Elle vous informera régulièrement au
rythme de l’avancement des dossiers, de nos… de vos activités. En un
mois déjà, plus d’une réunion par semaine, des rencontres avec la presse,
la constitution de groupes de travail, la recherche de nouveaux adhérents…
Les activités ne manquent pas. Il faut souligner que les raisons de
se mobiliser sont hélas nombreuses et nous nous sommes déjà emparés de
quelques dossiers sensibles :

  • Au Grau-du-Roi, un site de plusieurs milliers d’orchidées protégées au niveau national est menacé par un projet d’extension de camping sur l’espace public. Devant la sieste de la municipalité, plusieurs associations se sont mobilisées ! Nous sommes déjà là, incitant au respect de la réglementation !
  • Sur un site d’une richesse naturelle exceptionnelle appartenant au port autonome de Marseille entre Port-Saint-Louis-du-Rhône et Fos-sur-Mer, l’installation d’un hangar de stockage pour l’entreprise suédoise IKEA est programmée et les défrichements ont commencé. Une étude d’impact bâclée n’a même pas inventoriée sur ce site les nombreuses espèces protégées connues de nombreux naturalistes. Nous sommes déjà là, encourageant le respect des procédures !
  • En Camargue où un ambitieux projet de construction d’un pont sur le Rhône au droit de Salin de Giraud ressort opportunément des tiroirs avant les nouvelles échéances électorales  ! Mais un pont sans projet, n’est-ce pas comme un pont sans pile ? Un pont suspendu au sens propre comme au figuré tant qu’il n’y aura pas de projet de développement sensé plutôt que spéculé ? Nous serons donc là, vigilants !

Dans le même temps, nous déplorons la crise économique qui secoue la Compagnie des Salins
du Midi et le projet, à terme, de délocalisation de l’exploitation du sel en Tunisie. L’exploitation
du sel, source d’emploi pour le village, est aussi garante par sa gestion hydraulique de la
richesse de la biodiversité du site. L’activité salinière est essentielle pour le maintien des
grands équilibres dans le delta. Quel avenir pour les salariés laissés sur la touche ? Et quel devenir
pour les 14 000 hectares, propriété des Salins du Midi ?
Déjà, notre association fait grincer des dents. Il n’est pourtant aucunement de notre intention
de nous opposer à tout par principe. Nous tenons simplement (enfin !) au respect des lois
dans le domaine de l’environnement ainsi qu’à l’application du principe de précaution lorsque
notre qualité de vie est en jeu. Pour cela, chaque soutien est important car chaque nouvel
adhérent nous apporte du poids et du crédit. Nous voulons représenter l’ensemble des habitants
de notre région pour qui le développement économique, industriel, social et touristique
doit se penser à long terme et dans le respect de notre environnement. Faites adhérer vos
voisins, votre famille, vos amis…
A très bientôt !

Le Bureau de Nacicca

Répondre à cet article

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional