PROVENSOL | CAUCHEMARS
Accueil > Plateforme associative > LAÏQUES & UFAL > La Laïcité bafouée dans le Midi

Comment laïciser nos élus ?

La Laïcité bafouée dans le Midi

 : (1) - les Alpes-Maritimes

lundi 19 mars 2007, par Laïques

Une république laïque est neutre : elle n’aide ni les religions, ni l’athéisme. Elle s’occupe du social et non pas des options spirituelles. La laïcité, ce n’est pas comme le pratiquent beaucoup trop d’élus et de politiques : l’aide à tous les cultes. Ce système clientéliste (assumé par le PS G. Frêche) s’apparente au pluralisme religieux : c’est-à-dire l’exact contraire de la laïcité. Briser la séparation des églises et de l’Etat (la loi de 1905) en aidant officiellement les cultes : c’est ce que veulent l’UMP N. Sarkozy, le PS M. Valls, des centristes et des écolos... Et c’est ce que font régulièrement nombre d’élus (mais pas tous) ! Voici le premier chapitre d’un panorama de notre laïcité bafouée... et des pistes pour la promouvoir et la défendre.

Voici le premier chapitre d’un panorama de notre laïcité bafouée... et des pistes pour la promouvoir et la défendre.

Liberté du culte ?

Regardons ce qui se passe dans les Alpes-Maritimes à Nice... Vouloir interdire le principe de la construction d’une mosquée (comme semble le faire la mairie de Nice), ce n’est pas laïque, c’est même une atteinte à la liberté du culte ! En respectant les règles de l’urbanisme et ne bénéficiant d’aucune aide publique, tout lieu de culte doit pouvoir être construit. Quand à la provenance des fonds : regardez les Mormons et autres Evangéliques : leur demande-t-on d’où proviennent leurs fonds ? La loi c’est pour tout le monde ou pour personne !

Communautarisme & Caritatif à Nice

Toujours à Nice, la Banque Alimentaire, organisme caritatif à caractère public fait une expérience avec l’accord de l’Etat : la confection et la distribution de produits « hallal », donc consacrés par une religion. Une seule ! Pragmatisme anglo-saxon du style de M. Blair. De quoi apporter de l’eau au moulin communautariste, ce qui ne peut qu’amplifier le racisme.

Ces bons sentiments ne peuvent qu’attisent un autre communautarisme, celui d’extrême-droite, des "Identitaires" qui distribuent de la soupe au cochon. Certains seront gênés par ma comparaison. Mais la générosité mal réfléchie rejoint la puanteur fasciste très réfléchie !

Et il y a encore d’autres problèmes, toujours du côté des cités populaires de l’Ariane à Nice, toujours à la Banque Alimentaire : on y accepte le diktat des communautés qui s’excluent mutuellement. Des plus démunis, comme on dit, se croient mal servis par un membre d’une autre communauté. Alors, on fait appel à un bénévole d’un autre quartier, d’une autre communauté. Est-ce un « blanc » du centre-ville ?

Céder c’est faire reculer les principes laïques et républicains, c’est faire le lit de la loi de la jungle de certains membres de communautés (d’origine tchétchène, maghrébine, gitane, européenne... peu importe). Faut-il une soupe populaire pour les gens "de couleur" et une autre pour les « Blancs » ?

La laïcité pour tous, pas le pluralisme religieux

La laïcité est pour tous les citoyens, quelle que soit leur religion ou leur philosophie. Elle n’est pas à géométrie variable comme le disent MM. Le Pen et de Villiers. Ni comme le pratique l’UMP M. Gaudin de Marseille, qui communie avec sept religions dans le groupement communautariste « Marseille Espérance », et où il pense représenter la laïcité, comme son prédécesseur socialiste M. Vigouroux (créateur de ce machin clientéliste). Et, à côté, à Vitrolles (13), le maire PS a désigné une élue, déléguée aux cultes, tout comme le maire UMP marseillais a son élu, délégué à Marseille Espérance et aux communautés, le Pr Mattéi.

Ce qui donne des idées au ministre UMP (et président du Conseil Général 06), "Christian Estrosi, avec la création d’un comité inter-religieux siégant avec des élus". Comme souvent l’excuse communautariste est de lutter contre les extrémismes politiques et religieux : qu’ils s’appellent Peyrat et l’extrême-droite à Nice, le FN et les extrémismes religieux à Marseille, ou encore à Vitrolles pour refaire "la cohésion sociale" au milieu des beaux restes de l’extrême-droite... "Tu comprends", disait une élue de gauche, justifiant qu’une élue de Vitrolles soit déléguée aux cultes, "c’est politique". Cela nous le comprenons bien, mais ce n’est pas laïque !

Croix hors-la-loi

La laïcité bafouée, ce sont aussi des élus, qui, soit font n’importe quoi, soit laissent faire n’importe quoi. Et des préfets qui ne font pas respecter les lois laïques. Rappelons que l’apposition de signes religieux est interdite depuis la loi de 1905, de séparation des églises et de l’Etat. Or, que ce soit dans le sud des Alpes ou sur le littoral, les planteurs de croix sont très actifs, militaires ou civils d’ailleurs : le plus extrême étant vers Vitrolles, où le maire UMP de St-Victoret a planté une croix monumentale sur un terrain public, organisé une procession, construit un chemin d’oratoires ! Et, cet édile souhaitait même construire une chapelle... Mais ce dernier projet, un adhérent de la Ligue de l’enseignement (et croyant) l’a fait échoué par ses interventions.

A Antibes, c’est un gourou d’une secte évangélique qui a planté une croix de 4 m sur le toit de sa maison, tout cela sans permis, ni autorisation municipale. Mais des laïques du coin sont intervenus auprès de la mairie. Par ailleurs notre association LAIQUES a lancé un appel contre les "Croix hors-la-loi", quelles soient dans les Alpes du sud ou en Méditerranée. Car cela suffit de ces intrusions cléricales qui s’approprient nos sommets et des autres lieux de nos cités !

Messes, Processions & aides aux cultes

Ca suffit aussi de voir des élus qui se rendent, ès qualités, à la messe. Que ce soit les messes des vœux des échevins (Lyon, Marseille...) où tous les élus se rendent pour remercier le dieu des catholiques qui aurait arrêté la peste. D’anciens maires communistes s’abstenaient de ces parti-pris, qu’il s’agisse de messes, processions ou de recevoir du pain béni. Mais cela ne gène pas beaucoup d’élus d’aller à une procession interdite aux femmes, ni de se rendre aux défilés de pénitents, en Corse, comme dans les hauts-pays.

En 1995-96, le Conseil régional de droite subventionnait un pèlerinage au Vatican, ainsi que l’érection d’une université catholique (unité droite-gauche, hormis les Ecolos Indépendants). Et tous les mêmes "pélerinaient" au Vatican pour la canonisation de l’évêque Mazenod. Comme Gaston Defferre avait fait dix ans avant pour la béatification !

En 2004, le Conseil régional de gauche et la droite (sans le FN) votaient 22 000 E au très réactionnaire CRCM (Conseil Régional du Culte Musulman), dirigé alors par des proches de l’UOIF.

Comment laïciser nos élus et fonctionnaires ?

Voici quelques uns des principaux types de transgression de la laïcité républicaine. Alors comment laïciser nos élus et fonctionnaires ? Comment faire respecter notre laïcité ? Il n’y a pas de recette miracle, si ce n’est d’être des citoyens laïques actifs. Actifs en écrivant aux élus, préfets, fonctionnaires, media pour les rappeler à l’ordre laïque. C’est souvent plus efficace qu’on ne croit de rappeler la présence des laïques. Actifs, en rappelant la laïcité dans son parti, son syndicat, son association. Actifs, en saisissant les tribunaux administratifs pour faire respecter les lois laïques. Actifs, en rejoignant les associations laïques pluralistes pour être informés et agir.

Les Routes de la République laïque

Mais pour affirmer notre laïcité républicaine et sociale, il faut restaurer et promouvoir notre patrimoine laïque : les statues de Garibaldi de Nice, la "l’Action enchaînée" de Maillol dédiée à Blanqui (à Puget-Théniers)... les cercles républicains de Lucéram, de l’Escarène... les inscriptions républicaines sur des églises du Var et d’ailleurs, les colonnes brisées des incroyants dans les cimetières, les statues de Marianne chères à l’historien Maurice Agulhon...

Ce patrimoine négligé, rassemble tous les citoyens, au delà de leurs croyances et philosophies (au contraire des oratoires et des croix). Tous ces symboles républicains nous montrent la voie : les Routes de la République, laïque et sociale.


Ph. Isnard - LAÏQUES
http://www.laicite.biz

1 Message

  • La Laïcité bafouée dans le Midi 28 mars 2007 00:17, par Alain PY

    Le 06, c’est bien mais c’est loin : mais quand parlerez-vous d’Arles et de sa Région, de la mosquée de Mas-Thibert (local municipal), de la subvention aux ministres du culte (chrétiens) d’Arles à qui on paye une prime de gardiennage des lieux que déjà on leur prête gratis...

    repondre message

Répondre à cet article

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional